Logo préfècture région
 

Passer une écluse

Comment passer une écluse mécanisée, automatisée ?...

 
 

Comment passer une écluse ?

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 novembre 2009 (modifié le 19 septembre 2017)

Priorité de passage aux écluses


Texte réglementaire Règlement Général de Police (décret 21 sept 1973) et Règlement Particulier de Police du 1er juillet 1985

La priorité de passage aux écluses est donnée :

  1. aux bateaux ou engins flottants appartenant aux services de VNF, d’incendie, de police et de douane se déplaçant pour des raisons urgentes de service ;
  2. aux bateaux de transport de marchandises ou à passagers assurant un service régulier ou programmé, et pourvus d’une autorisation du Directeur territorial de VNF ;
  3. aux autres bateaux à passagers ; toutefois la priorité de passage aux écluses qui leur est accordée ne s’exercera qu’au moment de leur arrivée à l’écluse ;
  4. aux autres catégories de bateaux, y compris ceux de location et selon l’ordre d’arrivée.

Passage à la demande aux écluses


Pour les passages en dehors des horaires de navigation libre (plaisanciers et professionnels), il est nécessaire de communiquer à VNF votre demande de passage.
Cette demande doit être adressée à la subdivision de départ.

  • Pour une navigation du mardi au vendredi, adressez votre demande la veille avant 15h00.
  • Pour une navigation du samedi au lundi (week-end), adressez votre demande le vendredi avant 15h00.
  • Pour une navigation un jour férié et lendemain d’un jour férié, adressez votre demande la veille du jour férié.

    Utiliser le formulaire :
    -  Formulaire de passage à la demande (format pdf - 120 ko - 25/03/2011)


L’équipage du bateau

L’équipage d’un bateau doit être composé au minimum de 2 personnes. L’éclusier peut être amené à refuser le passage d’un bateau avec une seule personne à bord. Le pilote doit rester aux commandes et un membre d’équipage assurera le maniement des cordes et l’amarrage du bateau.


Instructions sur l’amarrage des bateaux dans les écluses

L’amarrage et la manœuvre des amarres sont de la responsabilité du pilote du bateau (article 6.28 du règlement général de police).
L’éclusier peut néanmoins, s’il le juge utile ou nécessaire, aider la manœuvre de d’amarre des cordes autour du bollard (ou de la barre de fiche), notamment dans les cas suivants qui doivent rester limités :

  • en cas de danger, pour aider à stabiliser au plus vite le bateau ;
  • dans un rôle pédagogique, pour indiquer aux navigants la bonne pratique.

En cas de danger grave et imminent, l’éclusier peut, après avoir mis en sécurité l’écluse, être amené à manœuvrer l’amarre lui-même.


Comment passe t’on une écluse ?

Voir "Passer une écluse", séquence du film VNF "Naviguer sur le canal des deux mers".

A l’approche de l’ouvrage, n’approchez pas à moins de 50 m de l’écluse. N’avancez pas avant que le feu vert soit allumé ou que l’éclusier vous l’ait demandé.

S’approcher de la berge ou accoster au ponton situé en amont de l’écluse. Un membre d’équipage doit descendre du bateau et rejoindre à pied l’écluse pour procéder à l’amarrage du bateau. Le pilote doit impérativement rester à bord pendant toute la manoeuvre.

Aux abords des écluses, nous vous recommandons la plus grande prudence, et notamment une surveillance accrue des enfants qui ne doivent pas participer aux manoeuvres. Le sassement ne doit pas être l’occasion de faire une halte dans l’écluse.

Une fois les portes ouvertes, s’avancer doucement vers l’écluse.
Soyez vigilents : sur le canal de Garonne, un fort courant traversier situé à proximité des écluses (particulièrement en Haute-Garonne) peut faire dériver le bateau.

Dans l’écluse :

Le franchissement d’une écluse et l’amarrage du bateau sont sous la responsabilité du pilote du bateau. L’éclusier veille à la sécurité de la navigation et assure les manoeuvres de l’écluse. Consulter la page consacrée au métier de l’éclusier

Dans le sas, n’avancez pas plus loin que la marque peinte sur le bajoyer (mur de l’écluse).

Le bateau doit obligatoirement être amarré et le moteur doit être au point mort. Les usagers ne doivent pas utiliser les échelles de sécurité présentes à l’intérieur des sas pour débarquer, y compris en vue de s’amarrer. L’amarrage doit tenir compte des variations de niveau dues au sassement. Les cordages doivent pouvoir coulisser convenablement autour du bollard. Ne jamais faire de noeuds ! Les cordes ne doivent pas être enroulées autour de soi ou tenues à bout de bras, mais lovées correctement pour éviter les risques de chute dans l’eau.

Pour assurer la fluidité de la navigation et économiser l’eau, l’éclusier pourra en fonction du trafic, faire entrer plusieurs bateaux dans le sas. Amarrez correctement votre bateau en tenant compte des autres navigants. Soyez attentifs et courtois.

Les manoeuvres de l’écluse commencent...

Maintenir les cordages avec souplesse pendant les mouvements d’eau.

Attention : lors des manoeuvres de certaines écluses, des remous très violents peuvent écarter le bateau et le mettre en travers. A bord, il est fortement conseillé de tenir fermement les amarres

A l’ouverture des portes, avancer doucement et s’approcher de la berge pour récupérer le membre d’équipage. Ne pas utiliser les échelles de sécurité présentes à l’intérieur des sas pour embarquer !


Bon à savoir !

Parce qu’il peut être amené à gérer plusieurs ouvrages, l’éclusier peut être momentanément absent à l’arrivée du bateau à l’écluse. Faites preuve de patience et de compréhension !

Sur certains secteurs et pour des raisons d’organisation du travail, les bateaux peuvent être amenés à être accompagnés par un éclusier, en général à plusieurs embarcations, pour le franchissement d’une série d’écluses : c’est l’accompagnement.

Afin d’économiser l’eau et à chaque fois que cela est possible, les bateaux pourront être éclusés groupés.
En période de pénurie, un avis à batellerie fixe le délai d’attente et le mode de groupage.
En période normale, un délai d’attente de 20 minutes peut être demandé.


Passer une écluse mécanisée, automatisée,...

1 - Les écluses mécanisées

Le franchissement de l’écluse est effectué sous la surveillance d’un éclusier. Une fois le bateau amarré, l’éclusier enclanchera la fermeture ou l’ouverture des portes, puis le cycle de la bassinée. Conformez-vous à ses instructions et à ses conseils.

2 - Les écluses automatisées

Dans les écluses automatisées, les manoeuvres sont effectuées directement par les usagers à l’aide d’une perche ou d’une borne située sur le terre-plain de l’écluse. La manoeuvre est expliquée sur les panneaux de signalétique présents sur site Il n’y a pas d’éclusiers en poste. En cas d’incident ou d’accident, un bouton "d’arrêt d’urgence" permet de stopper les manoeuvres et prévenir un agent de VNF qui se rendra sur place.

Comment passer une écluse automatisée ?

Sur le canal de Garonne :
Les écluses sont automatisées entre Toulouse et Castets-en-Dorthe. La manoeuvre des écluses est commandée par une perche suspendue dans l’axe du canal.

S’approcher de la perche à vitesse réduite. Tournez la perche d’un quart de tour sur la droite, le feu orange clignote. Votre demande d’éclusage a été enregistrée.

Les feux rouges bas et vert s’allument et annoncent la préparation de l’écluse. Lorsque les portes s’ouvrent, seul le feu vert reste allumé. Vous pouvez alors avancer vers l’écluse et entrer dans le sas.
Attention : de l’écluse 32 (du Noble) à 53 (d’Embouchure), si après l’action de la perche la lampe orange ne s’allume pas, c’est que l’écluse est occupée. Attendre que le bateau sorte et réactionner la perche.

Manœuvre à l’intérieur de l’écluse :

  1. Après vous être amarré correctement, actionnez la manette de sassement ou le bouton situé à droite de la cabine pour refermer les portes.
  2. Lorsque l’égalité de niveau est atteinte, n’oubliez pas d’actionner une nouvelle fois la manette ou le bouton de sassement pour que les portes s’ouvrent.
  3. Lorsque les portes sont ouvertes sortez tranquillement. Si les deux feux rouges sont allumés, l’écluse est en défaut. Débarquez, et allez demander de l’aide en utilisant la borne d’appel d’urgence. Vous serez en relation avec un agent de VNF.

Sur le canal du Midi :

Hormis sur la section automatisée entre l’écluse du Béarnais à celle de Bayard, au centre ville de Toulouse, les écluses sont automatisées entre Toulouse et Castelnaudary. Puis mécanisées et uniquement manoeuvrées par l’éclusier en poste sur l’ouvrage ou intervenant en accompagnement ; au delà de Castelnaudary vers la mer Méditerranée.

Sur le Canal de Jonction et le canal de la Robine :

Toutes les écluses sont automatisées et la manoeuvre est commandée par un bouton. Sauf sur l’écluse de Moussoulens sur le canal de la Robine.
Le système de passage des écluses automatisées repose sur l’utilisation d’un pupitre ; la manoeuvre est expliquée sur les panneaux de signalétique présents sur site.
L’usager devra appuyer sur le bouton indiquant la direction qu’il veut prendre. Un membre de l’équipage doit obligatoirement rester à terre pour surveiller la manoeuvre. En cas de problème, appuyer sur le bouton rouge du pupitre afin de stopper la manoeuvre.