Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
L’eau

La gestion de l’eau

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 décembre 2008 (modifié le 20 décembre 2010)


Du point de vue hydraulique, le canal des deux mers se compose de deux ouvrages, avec deux types de gestion de l’eau différentes : le canal du Midi et le Canal de Garonne.

Le canal du Midi est un canal dit "à bief de partage". L’eau nécessaire à son fonctionnement est introduite au point le plus haut du canal (Seuil de Naurouze), à partir de réserves situées dans la montagne Noire. Des apports complémentaires sont assurés à l’Est de Carcassonne par des prises d’eau en rivières.

Le canal de Garonne est un canal parallèle à la Garonne. Il est alimenté par l’eau prise en trois points dans le lit du fleuve. A ce titre, il peut être considéré comme un bras secondaire de la Garonne.


Organisation de la gestion de l’eau, qui fait quoi?

Texte réglementaire La politique générale de gestion de l’eau est fixée par VNF, en fonction des textes réglementaires, lois, décrets, mais aussi des orientations définies dans le cadre de schémas de gestion : Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE), décliné en Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE). Les Plans de Gestion des Etiages (PGE) permettent d’assurer la gestion de la ressource en période de pénurie d’eau.

Sur le canal des deux mers, la gestion quotidienne de l’eau est assurée par chaque subdivision, en fonction des besoins des différents usages (navigation, irrigation, eau potable,...).


Les partenaires de VNF


Dans le cadre de cette gestion, Voies navigables de France travaille en collaboration avec ses partenaires :

- Pour la partie politique générale de gestion de la ressource, les Directions Régionales de l’Environnement (DIREN) d’Aquitaine, de Midi Pyrénées et de Languedoc Roussillon ainsi que pour chaque bassin, les Agences de l’Eau Adour-Garonne et Rhône-Méditerranée-Corse.

Pour la partie respect des prescriptions réglementaires, les services de police de l’eau.

Pour canal du Midi :
L’Institution Interdépartementale d’Aménagement Hydraulique de la Montagne Noire et le Groupe Bas-Rhône-Languedoc Groupe BRL, qui gèrent des retenues sur lesquelles VNF dispose de droits d’eau. Ces deux organismes exploitent des réseaux d’irrigation dont une partie des alimentations se font à partir du canal ou des rigoles.

Pour le canal de Garonne :
Le Syndicat Mixte d’Etudes et d’Aménagement de la Garonne SMEAG, Etablissement Public Territorial de Bassin de la Garonne(EPTB).


Les volumes d’eau annuels consommés.

Les volumes annuels moyens consommés pour assurer l’ensemble des usages associés aux canaux sont de différents types.

Canal du Midi :

- Sur les stocks et droits d’eau de VNF :
23 millions de m3 sont introduits à Naurouze, bief de partage.
- Par les prises dans les cours d’eau, à :
Villedubert (aval de Carcassonne), 40 millions de m3
Mirepeïsset, 18 millions de m3
Moussoulens (canal de la Robine), 120 millions de m3

Canal de Garonne :

Trois prises d’eau dans le fleuve Garonne.
Toulouse (Saint-Pierre), 143 millions de m3
Pommevic (Tarn-et-Garonne), 7,6 millions de m3
Brax (lot-et-Garonne), seulement utilisée en cas de rupture d’alimentation.