Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Environnement et Patrimoine, Plantations

L’avancement des opérations...

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juillet 2017 (modifié le 7 juin 2018)

VNF neutralise les foyers de chancre : ABATTAGES
Sur les (environ !) 42 000 platanes qui bordaient le canal du Midi initialement, un peu plus de 21 000 ont dû être abattus depuis 2006.

Les opérations suivent la propagation du chancre, et les linéaires les plus touchés par ces abattages sont donc situés sur la partie orientale du réseau (notamment à partir de l’aval de Carcassonne).

VNF remplace les platanes : PLANTATIONS
Chênes chevelus, peupliers blancs, micocouliers, tilleuls ou cyprès : à l’issue de la campagne de replantation de l’hiver 2016-2017, près de 8 100 jeunes arbres sont venus combler les vides laissés par leurs aînés, pour assurer la relève et l’avenir du patrimoine arboré du canal du Midi ! Cela représente plus de 35% de remplacements.

Ces arbres sont entretenues sous garantie par les entreprises de travaux pendant 3 saisons (arrosages, tailles, surveillance globale...) et remplacées si nécessaires. Viendra ensuite la période de "formation" de ces jeunes sujets qui permettra de conduire de grands et beaux arbres pour longtemps !

VNF assure la tenue de l’ouvrage : RESTAURATION DE BERGES
A ce jour, plus de 30km de berges ont pu être restaurés dans le cadre du projet de replantation.
La priorité est donnée aux berges les plus dégradées, suivant les enjeux de sécurité (tenue des digues) et en coordination avec les opérations de replantation. Ainsi, selon la position des jeunes arbres dans la berge, mieux vaut parfois intervenir sur celle-ci avant de replanter, pour éviter de contraindre les opérations de défense de berges, très lourdes et pouvant blesser les jeunes arbres...
Les techniques de restauration sont les plus douces possibles de manière à maintenir des berges accessibles à la faune et accueillantes à la flore. Le "génie végétal" (utilisation de plantes pour maintenir le sol) est privilégié, et les bois utilisés sont des bois naturellement imputrescibles, issus de forêts certifiées.

Les divers projets font l’objet de dossiers instruits pour autorisation par les services de l’Etat au titre des Sites (classement du canal du Midi) et de la protection de l’environnement.


Télécharger :